Un salon de l’automobile observé à travers le regard oblique d’un amateur de voitures anciennes. D’autres se chargent, à travers la presse quotidienne, la presse spécialisée et les magazines, de vous rendre compte sur l’état actuel du marché de l’automobile, et plus largement du futur de la mobilité individuelle sur quatre roues. C’est la vocation du salon de Genève, l’un des cinq grands salons annuels dédié à la voiture...   

Suite ici

FerrariActuel.html
 
Mise à jour:
19 juin 2018
 

C’est dans le site industriel réhabilité des anciennes usines Fiat du Lingotto, que s’est tenu le 36ème salon international AutoMotoRetrò à Turin.

Actuellement, cet ancien complexe industriel est le plus grand centre de congrès multifonctionnel d’Europe. Il est situé au sud-est de la ville, dans le IXè circonscription.

Nous nous y sommes rendu, et nous vous faisons part ICI de nos impressions.

En marge du Rallye international du Valais, l’organisateur a  trouvé les partenaires pour orchestrer, à l’intention des passionnés et des amateurs,  un rendez-vous avec l’histoire  de la course automobile et du rallye international.

Pour une première, le rassemblement du vendredi 27, aux Casernes de Sion, fût une réussite.  Si quelques  unes des voitures prévues , ont brillé pas leur absence, celles qui était mis en scène sur les 8500 m2 de la place  n’ont pas laissé les admirateurs de belles mécaniques indifférents. Et ceux qui ont eu le privilège de prendre place à bord, pour quelques tours de circuit, ne vous diront pas le contraire. Au retour, leur visage étaient rouge d’émotion et leurs yeux brillaient.

Il faut profiter de remercier ici Thierry Jacquet, fondateur de Suisse Tourisme handicap et initiateur de cette action unique dans le cadre de ce Rallye 2017, ainsi que tous les propriétaire des ces merveilleuse machines pour leur disponibilité et leur gentillesse.

Dans la même veine des compétitions historiques, le Rallye international du Valais  2017 a intégré une version historique de l'épreuve, avec le 1er Rallye Historique du Valais, une course dédiée aux véhicules historiques de compétition ( VHC) sur le même parcours que le moderne.

6 voitures se sont inscrites pour l’occasion : 3 Ford Escort, 1 BMW M3, 1 Opel Kadett C GT/E et une Renault 5 Turbo. Cela n’est pas beaucoup mais c’est déjà un début.


F.Mamin                                pour des photos de l’évènement: voir ici

Mi-été Evolène, 15 août 2017

Le jeudi 14 juin, à 13h30 précise fût donné le départ à Evian, sur les quais, face au bleu Léman, à la 29è Coupe de Alpes de l’ère moderne.

Car le « Rallye des Alpes française » s’est déroulé de 1934 à 1946, avec une interruption durant la seconde guerre mondiale. Elle  fût disputée sans interruption dès 1946,  relancée par l’Automobile-club de Marseille-Provence. Le vainqueur fût Robert Manzon, sur une Simca 8. En 1947, elle prit le nom de Rallye international  des Alpes, avant de s’intituler définitivement  Coupe des alpes à partir de 1950, en devenant ainsi un épreuve internationale. Sur 3000 à 4000 km , elle traversait les Alpes de la France à l’Allemagne, en passant par la Suisse, l’Italie, la Yougoslavie, l’Autriche, franchissant les plus hauts cols alpestres. C’était le plus importante et la plus sélective des manches du championnat d’Europe des rallyes. De multiples embûches et les difficultés croissantes à organiser des courses sur routes ouvertes ont précipité sa disparition en 1971.

Le classement était établi sur la base des pénalités attribuées pour chaque minute de retard aux contrôles horaires. Les ex aequo étaient  départagés lors d’épreuves spéciales chronométrées. En outre, particularité de cette épreuve, une coupe d’argent était remise au coureur ayant gagné 3 fois la Coupe des Alpes, et la Coupe d’or  a celui qui l’avait remportée 3 fois consécutivement. A chaque équipage terminant la course sans pénalités se voyait décerner la « Coupe de Alpes »

Invité de cette 29é édition  2018,  avec sa Renault Alpine A110, Jean Vinatier, vainqueur à trois reprises, en 1968, 1969 et 1971 (la course n’ayant pas eu lieu en 1070), remporta ce trophée très convoité,  ainsi que les britanniques Ian Appleyard sur Jaguar (50/51/52) et Stirling Moss, sur Sunbeam ( 52-53-54)

En 1953, la Coupe des Alpes devient officillement la 6è manche du championnat d’Europe des rallyes. A la différence du Monte Carlo, son grand rival, avec ses villes de départ différentes selon le choix des équipages, la coupe de Alpes, qui s’appellera aussi Alpine Rally,

ne connait que deux villes de départ et d’arrivées : Marseille et Cannes. Les plus célèbres villes et cols alpins sont alors visités : Chamonix, St Moritz, Monza, Megève, Munich, Aoste, Grand Saint Bernard, l’ Izoard, le Galibier, Le Ventoux, le Stlelvio.

Le rallie disparaît donc en 1971, vaincu par les réglementations qui rendent impossible les course sur routes…ouvertes.

Actuellement, la Coupe des Alpes est un rallye de régularité, organisé par la société française RallyStory. Elle a eu lieu sur 3 jours, d’ Evian à Cannes, en passant par Megève et l’ Alpe d’Huez.


F.Mamin       Source : Wikipedia       Images : F.Mamin